Ma photo
Collectif d'artistes et de paysagistes qui fabriquent et composent des sculptures mobiles avec le vent et uniquement les matières présentes sur les sites (jardins, berges, plages, espaces agricoles, parcs...)

mardi 17 septembre 2013

Le dossier des Éoliens

Le dossier 2015 tout beau tout neuf, avec les beaux témoignages d'Olivier Arnaud, directeur du Domaine du Rayol, et Gilles Clément, paysagiste.

En fin de POST, des liens pour le télécharger (issuu). 
Également disponible en anglais et en espagnol ...
if you please. 

© International Wind Ones Corporation.




























samedi 7 septembre 2013

mercredi 4 septembre 2013

Résidence au Rayol, making of

FABRIQUER des « installations mobiles IN-SITU » avec les matières du jardin / une connivence créative toujours nouvelle. Les assemblages se font avec des branches, des cannes, des feuilles, des écorces, de plumes et d'os, de pierres, de vieux outils ferreux, du brut et du piquant... ; une poursuite du « faire avec » le lieu. Cette démarche artistique ne cherche pas le spectaculaire, mais la connivence, un écho à l'esprit des lieux, un signal d'observation pour le regard. COMPOSER avec des espaces du Domaine, un dialogue, un équilibre, une relation avec le jardin et son évolution. 


Le Rayol vu d'en haut.





Après 10 jours de résidence dont voici quelques traces,  les sculptures restent en place pendant sept mois.



Au boulot...

 végétal animal

 animal végétal

sentir le vent...

Wind one on the rock.

The red blues
La maison de la plage, c'est là ou se passe la pause nocturne.

rien ne se crée, tous se transforme.

COTOBOF,
picnic indispensable.

exercice délicat .




Red, Green, Blue.


utile et pratique,
la bérouette.

Recso.
2 verts 2 rouges


Verto,
 Tio, Marie Pierre, Rémi, Mathieu




fin de journée.



 Merci aux aides éoliennes, Mathieu Delmas et Marie Pierre Grégoire.
 
l'affiche dans l'hôtel de la mer



Café liégeois chez les jardiniers



dimanche 18 août 2013

Résidence au Rayol: Verte qualité.


Site du Chili : Verte qualité 
Effleurer les floraisons. Souffles et caresses sur la pente. Des plumes aux épines, doux contrastes propices à la rêverie. Prendre le chemin et sur le banc, face à la mer, observer les mouvements.

c'est exactement



ce que l'on imaginait.

Résidence au Rayol: Exil on main stream.

Site de la pointe du Figuier : Exil on main stream 
Retour à la source, exil des Blacks Boys vers les courants du sud. Les écailles redeviennent poissons volant, migrateurs qui ré-affirment l'éternel voyage des plantes. Résidence du temps, balais des palmes, courants d'airs et courants de mer éclaboussent les arbres qui penchent dans le sens de la Terre Afrique.


courants d'air/mer.






souffle du large.

sur fond bleu à la pointe du Figuier.



Résidence au Rayol: Dense Flore.

Site de l'Australie : Dense flore 
Remix d’écailles, d'axes et de pointes, de tiges et de palmes. Rappel des formes florales des proteacea : floraisons primaires denses et rondes. Suspendus au branches vers le vide, rechercher la discrétion du signal, ou s'élever discrètement des roches pour se fondre dans le minéral rouille ferreux. Bouge ton corps 


Shadows on the dense fore





rocaille écailles au Méxique



ombre manifeste.

l'importance du contre poid


pour l'équilibre.


samedi 1 juin 2013

Résidence au Rayol 2013


Quelques images du dossier de présentation de notre projet et de nos premières expérimentations sur place

Du 1 juin 2013 à Novembre 2013. Renseignements : ICI















mardi 2 avril 2013

100% CRAU#2

Deux ans après, la structure en fil de fer était toujours en place, 
plus de plastique, mais au pied de la traverse, un fourreau.
Hésitation/Rotation
100% Crau

samedi 12 janvier 2013

Same same



100% made in Thaïlande



reprise de perrier, maintenance obligatoire après tempête...
Same same... but different!


Falco_12

C’est la deuxième fois en 5 ans qu’un oiseau se prend la vitre de l'atelier.
Cette fois j’ai retrouvé un Faucon Crecerelle (Falco tinnunculus), raide. 
Je l’ai tout de même gardé pour le montrer aux enfants, observer les plumes, les assymétriques profilées des ailes, les serres jaunes d’or.
Surprise, nous comptons les plumes stabilisatrices de la queue (symétriques) : 12.
Nous habitons au 12, c’est la fin 2012 et je viens de planter 12 chênes truffiers, 
avec donc 12 tuteurs.

Nous avons donc décidé de rendre cet hommage au faucon,
 non sans penser au bouc de “vendredi ou la vie sauvage”.








Il continu à voler au milieux des chênes.
Un 100% de plus.